Tu es sorti avec un(e) collègue hier soir

En cette période de soirée de Noël au bureau, le moment semble être bien choisi pour aborder le sujet épineux du dérapage « amoureux».
Il s’agit bien sûr ici du fait d’avoir embrassé, ou plus si affinité, un ou une de tes collègues de bureau. L’idée, qui sur le moment te semble follement séduisante, fait que tu te laisses aller à « l’amour », « la passion » , la tendresse, en faisant allègrement fi des conséquences éventuelles.
Le lendemain, tu le sais, risque d’être beaucoup plus compliqué. Car suite à ce rapprochement intime avec quelqu’un qui n’était jusqu’à présent qu’un simple compagnon de bureau, il va falloir ensuite assurer sérieusement niveau comportement.
Deux problèmes se posent : ne pas se faire griller par l’intégralité de l’open space, et assumer que tu avais, il y a quelques heures seulement, ta langue fourrée au fond de la gorge de ce collègue que tu croises maintenant à la machine à café.

Mais alors comment gérer ce dérapage nocturne une fois sous l’éclairage cru des néons du bureau ?

Étape transport

Transports-sorti-avec-un-collègue Tu es sorti avec un(e) collègue hier soir

Si vous vous réveillez côte à côte, comme deux jeunes amoureux que vous êtes (ou pas…), il va de toute évidence falloir éviter d’arriver ensemble au boulot. À part si bien sûr votre objectif est de dévoiler immédiatement votre idylle à l’open space entier.
Notons également que s’il y a gêne extrême suite à vos élans romantiques de la nuit, ce ne sera pas si mal de vous éviter un long trajet en face à face dans les transports.
Vous voilà donc rendus à élaborer des stratégies foireuses à base de  : « pars d’abord, j’y vais dans 10 minutes », ou encore à étudier les différentes options de transports pour vous rendre au bureau : « à toi le bus, à moi le métro ».

Étape machine à café

Café-sorti-avec-un-collègue Tu es sorti avec un(e) collègue hier soir

Redoutable, cette étape nécessite un sang froid exceptionnel. Te retrouvant face à ton partenaire de crime de la veille, il va falloir gérer la gêne immense malgré la foule de collègues assoiffés de caféine qui vous entourent.
La moindre rougeur, la moindre remarque inhabituelle, et tu peux être sûr qu’au moins l’un d’entre eux va noter que quelque chose ne tourne pas rond et lancer instantanément la machine à ragots de bureau.
Respire un grand coup, aie l’air naturel, et salue ta conquête comme tous les jours, l’air de rien. Bon courage ceci dit, car, ne nous voilons pas la face, il y a indéniablement une chance sur deux que tu te plantes lamentablement dans ta prestation théâtrale.

Étape hiérarchique

Hiérarchie-sorti-avec-un-collègue Tu es sorti avec un(e) collègue hier soir

Nous nous devons également d’aborder le délicieux sujet de ce que nous pourrions appeler « la chope hiérarchique ». Car non content de t’encanailler avec un collègue, tu l’as fait avec ton manager ou ton subordonné.
La situation est du coup encore plus compliquée et la gêne démultipliée.
Tes compagnons bureautiques, aussi sympas soient-ils, ne te laisseront jamais passer ce coup-là, sache-le. Si tu ne veux donc pas être affublé de la charmante réputation de cette personne qui est très, mais alors TRÈS motivée pour évoluer, ou, encore plus sympa, celle qui profite de sa position pour draguer du petit jeune, tu ferais mieux de la jouer profil bas.

Étape papier peint

Papier-peint-sorti-avec-un-collègue Tu es sorti avec un(e) collègue hier soir

Pourquoi papier peint ? parce que soudainement ce collègue que tu as « appris à mieux connaitre » hier soir, semble PARTOUT.
Tu ne fais pas un satané pas dans le bureau sans le croiser. Comme si une force maléfique vous mettait sur le chemin l’un de l’autre à longueur de journée.
Tu te retrouves à devoir gérer ta gêne en te tapant des coups de chaud monumentaux à peu près 15 fois par jour, toujours en t’efforcant de faire comme si de rien n’était avec ton compagnon de débauche de la veille.

Étape cupidon

Cupidon-sorti-avec-un-collègue Tu es sorti avec un(e) collègue hier soir

Mais ne soyons pas pessimistes, les chopes de soirée de bureau débouchent parfois sur de belles histoires d’amour. Ne va pas croire pour autant que parce que ton collègue et toi êtes touchés par la grâce, la situation va s’avérer plus facile. Car sache-le, vous serez désormais des clandestins.
Vous aurez l ‘impression de cacher un secret honteux, et passerez votre temps à vous éviter savamment. Pas un regard tendre, pas un gramme de chaleur humaine : celui ou celle qui enflamme ton cœur se devra d’être pour toi la personne la plus anodine tant qu’elle se trouve entre les murs de votre entreprise.
Et tu rêveras au jour où, peut-être, vous pourrez dévoiler votre secret, et vivre votre amour au grand jour.

Envie de contribuer à cette gestion de crise dans les commentaires ?

Tu as aimé cet article ? Abonne-toi à Latte sans Sucre pour recevoir un mail à chaque nouveau post !
2 Comments
  • Xavier-Bender
    décembre 15, 2015

    Chère Latte sans Sucre,
    Il me manque le Fuck Mental dont tout le monde ici parle!
    Merci de me le passer.

    • Latte sans Sucre
      décembre 16, 2015

      Très cher lecteur assidu de Latte sans Sucre,

      le « fuck Mental », ou comment insulter son boss sans risquer son poste, est un article datant d’octobre 2014 dont voici le lien : http://lattesanssucre.com/diy-fuck-mental/
      Il a été remis en avant la semaine dernière sur la page Facebook de Latte sans Sucre sur laquelle une archive du blog ressort tous les vendredis ! Ceci explique sûrement les bruits de couloir à son sujet 😉

      Très bonne lecture et à très vite sur le blog !

Balance un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *