Quel buveur de café au bureau es-tu ?

 Dans quelle(s) description(s) de buveur de café au bureau te reconnais-tu ?

Le glandeur

Ton objectif : grappiller un maximum sur le temps de travail. Tu laisses passer les gens pressés, papotes avec tous les collègues croisés et ne retournes à ton bureau qu’une fois que ton gobelet de café est TOTALEMENT vide (ça ne te fait pas penser à quelqu’un ?…).

Le sprinter

Tu trépignes en faisant la queue, tu trépignes en attendant que ton gobelet se remplisse, et pars ensuite en courant tel un coureur sur starting-blocks. Définitivement la meilleur façon de prendre son café au bureau pour paraître overbooké.

L’imposteur

Tu détestes le café mais as bien compris que c’est autour de la machine que tout se passait. Tu te forces donc quotidiennement à avaler ton jus de chaussette infect pour rester dans le coup.

La bonne poire

Tu te fais régulièrement avoir par la stratégie marketing consistant à appeler «gourmandes» certaines boissons de la machine à café au bureau : à toi l’infâme délice de cappuccino au lait en poudre et son arôme « cacao ».

L’acteur studio

Tu organises tes réunions autour de la machine à café, soit en débriefant très fort pour te rendre intéressant, soit en parlant tout bas pour te la jouer confidentiel. Ton but : faire penser que tu rentabilises chaque minute passée au bureau.

Le routinier

Tous les jours, à horaires fixes, tu retrouves le même groupe de collègues pour partager sur la soirée télé de la veille.

Le joueur

Plus que le café au bureau, tu es accro à la touillette fournie avec. À peine ton nectar avalé, tu repars avec ton « jouet» en plastique que tu vas mâchouiller sans discontinuer toute la journée, rendant fous tes voisins de bureau avec tes bruits bucaux.

Le taxeur

Il te manque toujours 10 centimes pour te payer un café au bureau. Passé pro dans l’art de fouiller tes poches l’air embêté devant la machine aux heures de pointe, tu manipules savamment tes collègues qui n’ont d’autre choix que de te « dépanner ».

L’ovni

Cela te paraît normal de te prendre des potages à la machine à café, et en plus tu aimes ça !…

Le collectionneur

Tu prends au moins 3 cafés au bureau par jour, que tu rapportes à ton poste sans les boire, pour la plupart, et accumules donc de façon énigmatique les gobelets de café froid.

L’autiste

Le côté moments de convivialité partagés avec tes collègues à la machine à café au bureau, très peu pour toi. Tu optes donc pour l’option « heures creuses » pour aller chercher ton café ou alors tu adoptes une expression faciale totalement fermée, les yeux rivant le sol, pour ne pas suggérer une seule seconde que tu es enclin à la discussion.

L’addict

Ce n’est même pas la peine de t’approcher tant que tu n’as pas pris ton premier café. Tes collègues l’ont tous appris à leurs dépens.

Tu ne te reconnais dans aucune description

Soit tu es ce collègue bizarre, étranger à la machine à café, soit tu as une autre façon originale et bien à toi de boire ton café au bureau, laquelle ?

Tu te reconnais dans plusieurs descriptions

Va donc bosser un peu au lieu de traînasser à la machine !

Une sélection web déjantée des buveurs de café au bureau est sur le Pinterest de Latte sans Sucre !

Abonne-toi pour être alerté par mail de chaque nouveau post !
5 Comments
  • El Pelutche
    octobre 13, 2014

    Je suis un joueur qui aime Le plastique mais qui parfois se contente de bois..

  • Camille
    octobre 14, 2014

    Je dois l’avouer… j’ai toujours aimé ces petits potages lyophilisés à la pause de 11h… I am an OVNI!!

  • Mademoisellevi
    octobre 14, 2014

    Je suis l’ovniii
    Le petit potage tomate is my best friend
    De toute façon j’aime plus le café
    Enfin si, en soi, mais je le supporte plus
    Mon bidon se transforme en bideee à bruuits haha
    <3

  • Iris
    octobre 18, 2014

    Ahah, cette description de type anthropologique est excellemment bien réalisée !!! Malheureusement, je me retrouve chez « l’autiste », ce qui m’a clairement enlevé mon sourire (net)… Mais bon, on a ce que l’on mérite !!!

  • Laurence
    novembre 4, 2014

    J’explose le score de gobelets à ce test. Spécialement le collectionneur… comme si à un moment donné tu étais allé chercher un café en mode pilote automatique et soudain tu te retrouve avec un gobelet plein de café froid sur le bureau … et merde c’est la troisième fois de la journée.
    C’est fou comme le café peut être l’objet de sérieuses observations anthropologiques.
    Que donnerait une entreprise sans café ?

Balance un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *