Que fais-tu quand tu es seul au bureau ?

Tu fais partie de ceux qui se sont bien faits enfler et se coltinent de bosser, ou du moins d’être présents au bureau, le 24 et/ou le 31 décembre.
Tu vas donc à coup sûr expérimenter une des rares occasions d’être seul au bureau. La prochaine se présentera en août et tu te feras une fois de plus avoir si tu es stagiaire ou si tu n’as toujours pas compris qu’il fallait être un rat égoïste et poser ses vacances en scred le plus vite possible pour ne pas se faire carotte ! Damned….
Bref, toujours est-il que c’est LE moment ou jamais de faire des trucs impossibles à mettre en oeuvre lorsque tu es encerclé par tes chers collègues.
 Dans quel(s) profil(s) de solo au bureau te reconnais-tu ?

Le détendu des pieds

Un luxe qui peut sembler ultime si tu es seul au bureau : marcher en chaussettes. C’est dingue comme ce petit acte peut te donner l’impression de braver l’interdit tout en t’apportant une dose de confort inédite en open space. Gare cependant aux agrafes égarées qui pourraient traîner par là…

Le web zoneur

Si tu es seul au bureau, tu vas enfin pouvoir glander pépère sur internet. Finie la main posée agilement sur la souris, prête à switcher ton écran Facebook pour un tableur excel, au moindre bruit de pas que tu entends arriver. Soit dit en passant, est-il encore utile de préciser que tout collègue que l’on voit sursauter en changeant subitement d’écran est immédiatement grillé ?…. Bref, à toi les heures d’errance en ligne en toute impunité.

La marmotte

Quand tu es seul au bureau, tu peux prendre l’aisance d’arriver à la bourre le matin sans te taper un stress monstre dès le réveil. Profites-en donc pour repousser 10 fois ton réveil, sereinement, sans conséquences.

Le bon vivant

C’est le moment ou jamais d’être détendu de la pause déj’ ! À savoir : te barrer à midi pétante (si ce n’est tenter un petit onze heures moins le quart de derrière les fagots), pour ne revenir qu’aux alentours de 15 heures : quel kiff !

L’horloge

Intuile de préciser qu’être seul au bureau est aussi l’occas’ de partir honteusement tôt ! Ce qui, combiné avec une pause déj’ ultra longue, te fais une présence bureautique d’à peu près trente minutes max l’après-midi : tout simplement jouissif…

Le DJ

C’est LE moment de mettre la musique à fond sans tes écouteurs ! Et cette fois-ci, tous les goûts musicaux sont permis. Tu peux même éventuellement te mettre à danser : pourquoi se refuser ce plaisir ? (fais quand même un double check de l’absence totale de collègues lors de ce genre de prestation, on ne sait jamais !..)

L’esthéticienne

Enfin seul au bureau pour pouvoir te récurer les ongles tranquille avec le coin de tes cartes de visites, et ensuite repousser tes cuticules avec la mine de ton critérium. Si tu as d’autres ustensiles efficaces, n’hésite d’ailleurs pas à lâcher tes astuces dans les commentaires !…

Le veau

Quand tu y penses, c’est quand même très délicat lorsque tu es entouré de collègues de ne rien faire, même pour quelques secondes, il faut toujours que tu fasses au moins semblant d’être occupé pour être politiquement correct.
Alors que seul au bureau, tu peux en toute impunité te taper une session yeux dans le vague et regard fixe et vitreux, corps tout mou et bras ballant sur ta chaise de bureau et t’ennuyer profondément : profite, c’est cadeau !

Le rebelle

Nous avons déjà abordé le sujet de la glande sur internet mais, seul au bureau, tu peux passer à un niveau beaucoup plus professionnel qui est le matage de séries en streaming !!! Oui, c’est honteux, mais imagine le kiff d’interdit que de se faire les derniers épisodes de ta série préférée confortablement installé au beau milieu de l’open space !

L’employé du mois

Tu es celui que tout le monde envie et admire, la procrastination ne coule pas dans tes veines à toi, petit veinard ! Et oui, parce que quand tu es seul au bureau, tu en profites pour faire “toutes ces petites choses que tu n’as pas le temps de régler habituellement. Sache que tu es un exemple pour nous tous.

Le vis ma vie

Tu es seul au bureau, est-ce que ça ne serait pas le moment de faire un “vis ma vie” de ton boss ou de tes collègues ? Va t’assoir à leur place pour voir le monde de l’open space de leurs yeux, alors ça fait quoi ?

La fouine

On rentre un peu dans l’honteux et l’inavouable mais n’as-tu jamais eu envie de savoir ce que ton collègue cachait dans son tiroir de bureau ? Bonne chasse aux trésors… PS : verrouiller son tiroir lorsque l’on se casse en vacances !

Le corporate

Être seul au bureau est souvent l’occas’ de déjeuner avec les 3 pelés qui se sont, comme toi, faits avoir, et de se retrouver dans un élan de solidarité créé de toutes pièces par la situation. C’est vrai que le pari est risqué est que c’est quitte ou double : soit tu fais une super découverte, soit tu ne comprends que mieux pourquoi tu n’as jamais sympathisé avec les dits collègues et passe le déjeuner de l’enfer. Petit conseil gratos : si vraiment la conversation ne décolle pas, parle des vacances, ça marche toujours…

Le serial shopper

Qui dit pause déj’ honteusement longue, dit possibilité de faire du shopping à gogo ! Quoi de mieux si tu es totalement à la bourre pour tes cadeaux de Noël ou si tu n’as toujours pas trouvé ta tenue de lumière pour le réveillon du nouvel an.

Le finaud

Ta tante Odette t’a encore offert une daube d’écharpe tricotée main par les bonne sœurs de sa paroisse ? Coincé pour coincé, tu optimises ton temps en mettant en vente sur Ebay toutes les bouses que tu as reçues pour Noël.

Le ténor

Quand tu es seul au bureau, c’est le moment de tester des effets sonores inédits dans un open space regorgeant habituellement de bruits en tous genres. Tu pourras même avoir l’impression, l’espace d’un instant, d’être toi aussi parti en vacances à la montagne. Mais si, fais l’essai : parle fort et écoute ta voix résonner.

La flipette

En fait c’est très rare de se retrouver seul au bureau et tu te rends aujourd’hui compte que cette situation peu habituelle est carrément flippante. Tu vas passer la journée à sursauter au moindre bruit, la main collée à ton téléphone sur lequel le numéro du commissariat du coin sera précomposé.

Le narcoleptique

Finies la power nap aux chiottes ou la tête prise entre les 2 mains au dessus d’un dossier pour faire semblant de tafer tout en ronquant. À toi l’assoupissement en bonne et due forme, vautré sereinement sur ta chaise ou la tête carrément posée sur le bureau.

Le boss

Ce truc que tu ne peux jamais faire, que seuls les boss peuvent, et encore, t’as l’impression de plus voir ça dans les film qu’en réalité. C’est le moment de te faire plaisir : jambes croisées, les deux pieds sur le bureau, c’est qui le boss maintenant ?

Le joueur

Un bon passe-temps si tu es bel et bien décidé à ne strictement pas en foutre une est de te faire une petite partie de basket de bureau en tentant de balancer toutes les boulettes de papier qui te tombent sous la main, dans la poubelle. Tout autre jeu du même genre est évidemment le bienvenu.

Le crado

Avouons-le, on a tous eu envie de le faire un jour mais la bienséance nous obligeait à nous retenir : tu es seul au bureau et peux maintenant te mettre allègrement les doigts dans le nez sans aucun complexe !…

Le à l’aise

Personne pour voir de quoi ta tenue du jour sera faite, être seul au bureau signifie donc que tu peux arriver sapé comme tu veux : à toi le pantalon de pyj’ aux motifs de Noël et la polaire du dimanche bien confort qui appelle à la glande.

Le perso

Tu sais, ce phénomène foireux où dès que tu ouvres un paquet de chewing gums ou de gâteaux devant tes voisins de bureau tu te sens obligé de leur en proposer alors que ça te fait trop chier ? Surtout qu’il y en a toujours un pour te regarder comme s’il n’avait pas bouffé depuis 10 jours ou pour te lâcher un « ça a l’air sympa ce que tu manges, c’est quoi ? ». Et bien là, tu es seul au bureau : vas-y, gave-toi tranquille et sans en refiler une miette à PER-SONNE !…

Le standardiste

Attention, on ne parle pas ici de recevoir des appels pro mais bel et bien de passer des coups de fils perso, du téléphone du bureau, bien évidemment !…

Le contorsionniste

C’est le moment d’assouvir toutes les positions improbables que tu as parfois envie d’adopter sur ta chaise de bureau. À toi le genou sous le menton, la position du lotus ou autres contorsions chelou.

Le paresseux

Quand tu n’es pas seul au bureau tu ne peux pas bailler ouvertement parce que ça fait un peu le mec, soit qui n’a aucune manière, soit qui s’ennuie profondément, bref ça ne renvoie pas une super image… Tu optes donc habituellement pour le bâillement bouche fermée qui te donne cette face de chameau idiot pire que tout. Le moment est donc venu de bailler à t’en décrocher la mâchoire !!!!

Le scato

Bon ce n’est pas l’étape la plus glamour, mais tout le monde sait que prendre ses aises aux toilettes est quelque chose qui peut s’avérer compliqué dans le monde du travail. Profite donc de ce temps calme pour relâcher la pression et rester 3 heures aux toilettes sans te prendre la tête (ça rime en plus…)

Et toi, tu fais quoi quand t’es seul au bureau ?

Tu as aimé cet article ? Abonne-toi à Latte sans Sucre et sois informé de chaque nouveau post !

3 Comments
  • Eloise Short
    décembre 24, 2014

    Brilliant article, than k you. You have a fan in London! Thank you to lovely Colleen for the fab translation. I’m currently traipsing around the office in my socks, having a peek in colleagues drawers, being careful not to smudge my wet nail polish… Happy Christmas! xx

  • Vanessa
    décembre 31, 2014

    Haha ! Je me suis bien marrree en lisant cette article, PRESQUE toute seule au bureau, ou je m’adonne perso a ce que j’appelle « la manucure sauvage », initiative couverte ici sous le nom de ‘l’estheticienne ».

    Mais il y a un autre truc que je fais… Ca demande un poil de preparation, mais c’est DIA-BO-LIQUE.
    En general tu sais que tu vas te coller le 31 quasi-seul au bureau. Donc en decembre, quand il y a encore du monde, de l’activite et que donc, tu as un poil + de motiv a bosser, il faut preparer genre 2 ou 3 mails bien sentis sur des sujets pas urgents mais qui sont piles les trucs que tu dois faire mais que tu ne fais jamais (Cf « l’employe du mois » de l’article mais sauf qu’on triche) ou bien suggestions d’amelioration de l’organisation, voire meme doc a mettre a jour pour la nouvelle annee.

    Le jour J (24 ou 31 donc), tu n’en branles pas une au bureau (normal), MAIS tu balances tes chefs d’oeuvres, si possible le + tard possible dans la journee (pour signifier que TOI tu bossais encore) et avec en cc le + top management que tu peux sans avoir l’air de faire le paon.
    Le tout gratifie d’un petit « bonne fin d’annee » jovial en fin de mail et hop, au retour, tu seras l’employe parfait, et ce peu importe la qualite du contenu de ces mails ! Ca marche a tous les coups, c’est GA-RAN-TI.
    Ne me remerciez pas, c’est cadeau.

    Et bonne fin d’annee bien sur! 🙂

    • Latte sans Sucre
      janvier 7, 2015

      Haha diaboliquement malin en effet !!! Merci Vanessa pour cette astuce de fin d’année

Balance un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *