Le look working girl too much

Définition

On a tous en tête le look working girl, pouvant aller du classique au sexy, sorte de challenge quotidien épuisant pour beaucoup de femmes car allier branchitude avec tenue appropriée dans une entreprise stricte est quasiment mission impossible.
Heureux sont les hommes avec leur costard mis machinalement chaque matin… (ce qui n’empêche cependant pas quelques dérives vestimentaires  “impardonnables“, mais c’est un autre sujet).
Se démarquent cependant certaines collègues qui, malgré toutes ces contraintes, arrivent miraculeusement à ajouter une touche d’originalité à leurs tenues austères.
Mais prudence, la barrière reste bien mince entre un look working girl pointu et un délit de sursape au boulot complètement hors sujet.
On dit d’une collègue qu’elle est sursapée lorsqu’elle fait péter une “tenue de lumière”, laissant d’avantage penser qu’elle se rend à un cocktail plutôt que sur son lieu de travail. Le phénomène étant bien sûr accentué pour toute personne bossant dans une boîte vestimentairement à la cool.

Utile

Le look working girl bien maîtrisé est un atout charismatique indéniable, qui peut jouer sur ta respectabilité au boulot et t’aider à sortir du lot.

Nuisible

Le gros flop vestimentaire guette si :
tu bosses dans une boîte détendue du vêtement, en mode “viens comme tu es”, jean, baskets et compagnie. Le décalage look working girl / je m’habille comme si je bossais dans la haute finance / en mode New York City / comme les avocates des séries télé américaines, n’aura qu’un seul effet sur tes compatriotes bureautiques : tu risques de paraître GROTESQUE. Trop d’effet tue l’effet.
tu maîtrises mal le concept du chic au bureau et te retrouves régulièrement à la limite de la tenue de red carpet, avec en prime, bien sûr, un maquillage de star hollywoodienne à base d’yeux charbonneux (beaucoup) trop intenses censés, selon toi, accentuer ta part de mystère. Encore pire, tu prends des poses devant tes collègues comme si tu te tenais face à des paparazzis, prête à te faire mitrailler. Attention donc, car se la péter sous les néons et sur la moquette grise en se croyant a Los Angeles peut rapidement virer pathétique. À trop s’inspirer d’Angelina Jolie, on tue Angelina Jolie.
tu optes pour le combo chemisier stricte + jupe crayon + escarpins à talons, l’apanage vestimentaire bien connu de tout look working girl abouti. Seulement, tu dérives maladroitement vers la jupe beaucoup trop moulante, en mode clip de Beyoncé, le chemisier beaucoup beaucoup trop ouvert avec un décolleté suggéré aussi subtilement que le ferait cette chère Pamela Anderson, et des talons aussi hauts que ceux que tu portes pour sortir au Macumba Club le samedi soir. Certes tu seras sûrement très très sexy, et pourquoi pas d’ailleurs, mais sache que dans le monde impitoyable des collègues de bureau tu passeras malheureusement, soit pour la fille qui arrive à ses fins autrement qu’en bossant, soit pour le fantasme ambulant de tous les stagiaires boutonneux et autres collègues bizarres, zoneurs d’open space et compagnie. Trop de sexy tue le sexy.

Comportement

La situation tournera définitivement au ridicule lorsque, pour justifier d’être beaucoup trop overdressed, tu adopteras une démarche de modèle sur catwalk, assortie d’une moue dédaigneuse que tu penses stylée. Reminder : laisser à Fashion TV ses mannequins professionnels et à l’open space ses collègues lambdas. Tenter d’inverser les rôles est rarement gage de succès…
Pour assoir son look working girl, la sursapée a aussi tendance à se faire des retouches makeup plusieurs fois dans la journée. Seul problème, ces rajouts de fond de teint et autres gloss douteux, faits à l’arrache sous les néons blafards des toilettes du bureau, se traduisent le plus souvent par un carnage épouvantable. À vouloir trop bien faire, on ressemble à Cher.

Durée de vie

Courte si la sursape est male maîtrisée. En effet, une mauvaise gestion du look working girl trahira instantanément une bonne vieille astuce d’open space : la technique du trompe-l’œil. Ou comment tout miser sur l’apparence plutôt que sur les compétences professionnelles.

Tu as aimé cet article ?

Et si on se rencontrait ? Toutes les infos sur la dédicace du livre Comme un lundi au bureau le mercredi 18 octobre 2017.
Abonne-toi pour être averti à chaque nouveau post (et reçois un chouette cadeau pour le bureau).
Fonce en libraire découvrir Comme un lundi au bureau, le livre anti-déprime pour affronter avec le sourire la vie de bureau.
2 Comments
  • Laurence
    décembre 5, 2014

    Bien vu Latte sans sucre ! En effet, le look parfait au boulot relève d’un savant dosage quotidien. Pas facile d’être toujours au top et de circonstance. Quand on pense que certaines personnes ne s’encombrent pas de ce genre de considérations… y’a des priorités merde !

Balance un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *