DIY : la mauvaise haleine au bureau

Concept

Nous en avons tous été victime : le collègue à la mauvaise haleine au bureau est un ennemi redoutable. Il affectionne en plus particulièrement coller ses proies en leur parlant à 2 cm du visage (ou peut-être a-t-on cette impression tant la situation est olfactivement insoutenable).
Il y en a certains que tu peux fuir, mais ceux que tu te coltines en réunion ou pour parler boulot sont inévitables. Ces expériences de collègues Poneys t’ont donc fait réaliser à quel point le supplice de la mauvaise haleine au bureau peut s’avérer efficace.
Ainsi, si tu as 2-3 rivaux bureautiques, pourquoi ne pas leur imposer cette fourberie sadique ? (Niahahahahaha = rire de hyène machiavélique). Attention cependant à cibler tes victimes avec parcimonie, car une reputation de Poney de Bureau est vite faite, et quasi impossible à défaire….

Étape matinale

Mmmmmh la bonne haleine du matin : ne fais pas semblant de ne pas voir de quoi il s’agit, personne n’y échappe.
S’il y a ce collègue que tu croises tous les matins dans les transports et dont tu ne parviens jamais à te débarrasser, c’est maintenant que tu peux te donner l’opportunité de l’éloigner pour un bout de temps. Au réveil : ne te brosse pas les dents, ne bois pas d’eau, ne mange pas. Quand ton “compagnon” viendra t’alpaguer comme il aime le faire lors de vos trajets matinaux vers le bureau, parle-lui avec entrain à maximum 2 cm du visage.
Suite à cette expérience olfactivement traumatisante, tu peux être sûr qu’il se terrera lamentablement lors de tous les prochains trajets, redoublant d’effort pour ne pas que tu le vois.

Étape qui tue

Le fumeur de clopes, un collègue pas particulièrement gênant pourvu qu’il soit adepte des petites menthes en tous genres après ses pauses cigarettes. Car le pouvoir de l’haleine de tabac peut s’avérer redoutable. En effet, un trajet en ascenseur avec un collègue à l’haleine de cendrier froid foutrait des hauts-le-coeur même au plus gros fumeur d’entre nous.
Le supplice ultime est donc d’organiser une réunion dans une petite salle confinée ou de venir te pencher sur l’épaule de ton collègue à son bureau pour lui parler d’un dossier,et ce bien sûr,  juste après une pause clope, sans être passé par la case mentholée, bien évidemment…

Étape caféinée

Oui le café au bureau réveille, oui cela peut sentir bon une odeur de grains chauds fraîchement torréfiés, mais non cela n’est pas valable pour l’haleine au bureau une fois le café avalé.
Au même titre que personne n’a envie de boire un vieux café froid oublié, personne n’a donc non plus envie de sentir une haleine de vieux café bu il y a trois quarts d’heure. Donc, comme pour la pause clope, à moins d’être passé par la case mentholée, cela peut s’avérer être une arme redoutable.

Étape combo gagnant

Et ne parlons pas de quand tu reviens d’une pause “café clope” : mmmh un délice des sens !….

Étape culinaire

Redoutable est ce collègue que tu vois pour bosser après 14 heures et pour lequel tu peux identifier avec exactitude le menu dont il s’est régalé durant sa pause déj’. N’y a-t-il rien de plus nauséeux que d’imaginer très précisément rien qu’au fumet de son haleine au bureau, ses nems au porc, son kebab sauce blanche ou son menu sushis tout saumon rien qu’en lui parlant ? Tu sais ce qu’il te reste à faire….

Étape pathologique

Il y a aussi ce collègue qui a une réputation bien installée et connue de tous de mauvaise haleine au bureau, mais qui ne semble pas du tout s’en rendre compte. Les gens fuient la place à côté de lui en réunion, et lui aime bien sûr parler de façon très proche et très frontale à ses interlocuteurs !
On est donc ici dans un cas typique de pathologie non soignée et en plus non avouée puisqu’apparemment aucun de ses proches n’a semble-t-il osé pointer du doigt son petit handicap buccal.
Si tu as toi aussi de réels problèmes d’haleine et que tu veux faire souffrir ton entourage bureautique, alors ne te soigne surtout pas, affectionne les discussions en tête à tête et sois collant : effet garanti.

Étape désertique

Une autre façon très efficace d’avoir mauvaise haleine au bureau est de bouder littéralement la fontaine à eau ou tout autre distributeur de boissons désaltérantes. Ainsi, la bouche littéralement asséchée et pâteuse, tu deviendras une vraie petite bombe olfactive prête a anéantir le moindre interlocuteur méritant d’être puni.

Étape alcoolique

Déjà abordée dans le dossier de la gueule de bois au bureau, une bonne haleine de lendemain de teuf, à mi-chemin entre l’odeur de clodo aviné et celle d’une moquette de bar imbibée de bière froide un lendemain de match de foot est une arme, certes, qui ne redorera pas une seule seconde ton blason bureautique, mais qui anéantira à coup sur tout collègue ennemi.

Résultat final

Tu sais maintenant comment user d’une arme redoutable et fourbe, en surfant sur le gros tabou des odeurs corporelles dont personne n’ose parler au bureau, en tout cas jamais au collègue concerné.
Encore une fois, Latte sans Sucre ne saurait que trop te conseiller de rester prudent sur ce DIY qui, pratiqué à l’excès, aura l’effet d’une bombe sur ta réputation bureautique, personne n’ayant envie d’être catalogué comme ce collègue qui a mauvaise haleine au bureau.
Choisis donc tes proies de façon ciblée et très très exceptionnelle si tu veux continuer à pouvoir briller en société.

Tu as aimé cet article ?

Et si on se rencontrait ? Toutes les infos sur la dédicace du livre Comme un lundi au bureau le mercredi 18 octobre 2017.
Abonne-toi pour être averti à chaque nouveau post (et reçois un chouette cadeau pour le bureau).
Fonce en libraire découvrir Comme un lundi au bureau, le livre anti-déprime pour affronter avec le sourire la vie de bureau.
1 Comment
  • Ludo
    octobre 24, 2016

    Esquiver la fontaine à eau c’est vraiment efficace ! Croyez-en mon expérience 😉

Balance un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *