Le collègue lèche-bottes

Profil

Le collègue lèche-bottes en fait des tonnes pour devenir le chouchou de sa hiérarchie.

Caractéristique

Le collègue lèche-bottes est BEAUCOUP trop enthousiaste à chacune des idées, même les plus stupides, de ses supérieurs. Il n’a aucun amour propre et se laisse parler comme à une merde s’il le faut. Enfin, le collègue lèche-bottes fait preuve de beaucoup trop de zèle : il prend des notes pendant les séminaires, pose des questions à la fin des réunions soporifiques et applaudit les présentations power point de ses boss.

Comportement

Le collègue lèche-bottes prend bien soin de se montrer un peu vulnérable auprès de son N+1 : « Je suis une petite chose fragile mais regroupe toutes mes petites forces pour donner le meilleur de moi-même au bureau ». Ne se sentant ainsi pas menacé, plus de chance que son boss le kiffe et le prenne sous son aile.
Ça ne lui pose aucun problème de devenir le larbin de service : il va chercher sans rechigner cafés, photocopies, et déjeuners. Corvéable à merci, il n’hésite pas à s’occuper de la réservation du clown pour animer le goûter d’anniv du petit Émile, 7 ans, fils unique de son manager.
Le collègue lèche-bottes est bon public. En témoignent ses éclats de rire grotesques et tonitruants à chaque vanne moisie de ses boss. Pour montrer qu’il travaille plus que tout le monde, il leur reporte en permanence ce qu’il fait, si possible à haute et forte voix au milieu de l’open space.
Enfin, le collègue lèche-bottes marche vite et en bombant le torse car il est super occupé, super motivé et qu’il n’est pas là pour rigoler, lui…

Description

Le collègue lèche-bottes a cette douteuse tendance à s’habiller comme son N+1 : « Tu es mon mentor dans TOUS les domaines, je t’admire tellement ». Son but ultime : devenir le reflet de son manager afin que ce dernier le considère comme son poulain. Flippant.

Communication

Le collègue lèche-bottes complimente et flatte son chef en permanence, comme s’il était amoureux de lui. Il ne le contredit jamais, est d’accord avec toutes ses décisions. De plus, il est le roi de la paraphrase ! Il reformule très sérieusement tout ce que dit son manager afin de montrer qu’il est « tout à fait en ligne avec lui ».

Rapport aux autres

Le collègue lèche-bottes ne calcule que les personnes au-dessus de lui hiérarchiquement. Il s’intéresse sans demi-mesure à leur vie perso pour flatter leur ego et les conforter dans l’idée que leur vie est passionnante dans tous les domaines : « Oh oui, s’il te plaît, raconte-moi le spectacle de danse de ta fille de 6ans !!!… » Il est également passé pro dans l’art d’hocher la tête d’un air entendu, en fermant les yeux et en se pinçant les lèvres, l’air de dire « oooh que oui… », dès que ses boss disent quelque chose.

Habitat

Le collègue lèche-bottes n’est jamais loin de son supérieur, physiquement ou électroniquement. À chaque message de sa part, c’est comme si  la terre s’arrêtait de tourner et qu’il venait d’être investi d’une mission primordiale dont le but de sauver la planète.

Il est comment ton collègue lèche-bottes au bureau ?

Tu as aimé cet article ?

Abonne-toi pour être averti à chaque nouveau post (et reçois un chouette cadeau pour le bureau).
Fonce en libraire découvrir Comme un lundi au bureau, le livre anti-déprime pour affronter avec le sourire la vie de bureau.

Merci à Alex, Pompon, Fred, Riton et PF qui ont contribué à dresser ce portrait 😉

Guide pratique pour bouffer gratos au bureau

Parce qu’il n’y a pas de petites économies…

Simuler l'urgence pour bouffer gratis au bureau

Simuler l’urgence

Feindre une crise d’hypoglycémie pour que tous tes collègues alentour te proposent spontanément une sucrerie.Avoir l'air embêté pour bouffer gratos au bureau

Avoir l’air embêté

La tradition veut souvent que l’on rapporte à ses collègues une spécialité culinaire de l’endroit où l’on est parti en vacances : sablés de Bretagne, chocolats de Suisse, etc… Mais manque de bol tu es souvent celui dont les bagages on été égarés par la compagnie aérienne ou volés dans le train. Et dire qu’il y avait la bouffe pour l’équipe à l’intérieur : t’es dégoûté !…Faire un constat simple pour bouffer gratos au bureau

Faire un constat simple

Lancer un « j’ai faim » telle une bouteille à la mer au beau milieu de l’open space. Attendre que l’un de tes collègues te propose un gâteau.

Monter à l'assaut pour bouffer gratos au bureau

Monter à l’assaut

Cela consiste à guetter super régulièrement le distributeur de bouffe du bureau. Tes efforts paieront lorsqu’une barre chocolatée se retrouvera en lévitation à deux doigts de tomber suite à une commande. À partir de ce moment-là, tout est permis : coups d’épaules, de pieds, secouage du distributeur entier. Ne rien lâcher tant que ton goûter n’est pas tombé.

Partir en rands pour bouffer gratis au bureau

Partir en rando

Alexia a apporté des croissants ? Patrick a fait un gâteau ?  Tu iras donc aujourd’hui douze fois à l’imprimante en passant comme de par hasard devant le bureau en question, grapillant discrètement un peu de nourriture sur ton passage.

Flatter pour bouffer gratos au bureau

Flatter

Tu n’en arrêtes plus de parler des talents de pâtissier de ton collègue Franck. « Ton gâteau au chocolat, mais quel délice !!! Meilleur jamais mangé de ma vie, je ne m’en remets pas… » De fortes chances que Franck, touché par tant de compliments, en rapporte un dans pas longtemps.

Tendre l'oreille pour bouffer gratos au bureau

Tendre l’oreille

Pas de musique pour toi en travaillant ! Non, non, non il te faut être tout ouïe pour guetter le moindre bruit d’ouverture de paquet dans l’open space. Au premier signal sonore, tu te raboules prétextant un dossier important, auprès de Patricia qui vient d’ouvrir son sachet de cookies.

Chouchouter ses clients pour bouffer gratis au bureau

Chouchouter ses clients

Trouver tous les prétextes possibles et imaginables pour justifier l’organisation d’un dej’ avec tes clients. Deux configurations au moment de l’addition : soit tu te fais inviter, soit tu passes le déj’ en note de frais ! C’est tout bénef’ .

Dire au revoir pour bouffer gratos au bureau

Dire au revoir

Aller à TOUS les pots de départ de la boîte, même ceux des collègues que tu ne connais pas. Il y aura toujours trois fraises tagadas, un petit écolier et un verre de Coca chaud à subtiliser…

Prendre de belles initiatives pour bouffer gratos au bureau

Prendre de belles initiatives

Lancer un rituel « petit déj’ du vendredi » avec tes collègues. Oublier systématiquement de rapporter les croissants quand c’est ton tour.

Suggérer un appel au donc pour bouffer gratos au bureau

Suggérer un don

Aller au distributeur de bouffe pendant les heures de pointe et réaliser tout haut qu’il te manque dix centimes pour ton Kinder Bueno. Attendre qu’un de tes collègues propose de te dépanner. Oublier de lui rendre les dix centimes.

Avoir l'esprit d'équipe pour bouffer gratis au bureau

Avoir l’esprit d’équipe

Proposer à ta boss d’organiser des déj d’equipe à l’extérieur pour ressouder les liens entre collègues. Compter sur le fait que cela passe en note de frais…

Bien choisir ses proies pour bouffer gratos au bureau

Bien choisir ses proies

Spotter les collègues gourmands qui ont toujours de la bouffe dans leur tiroir. Rôder autour d’eux.

Faire du troc pour bouffer gratis au bureau

Faire du troc

Prêter ton super livre Comme un lundi au bureau au stagiaire de la com’, en échange de nourriture.

Et toi, c’est quoi tes astuces pour bouffer gratos au bureau ?

Merci à Vic et Caro qui ont contribué à l’élaboration de cet article lors d’un fabuleux brainstorming whatsap 😉

Tu as aimé cet article ? Abonne-toi à Latte Sans Sucre et reçois un chouette cadeau pour le bureau !